What's new Belarus?

Publié le par Matt

Bon, comme vous le savez, on a tous des moments où ça va moins bien que d'autres...
Moi, pour oublier mes petits problèmes, je pense aux gros problèmes, ceux du monde, ceux qui ne me touchent pas, mais que nous nous devons tous d'avoir (au moins) envie de régler.

Si vous avez suivis depuis pas mal de temps déjà, je m'intéresse toujours à ce qui se passe en Biélorussie. L'évênement déclencheur: les élections présidentielles...

Depuis, je n'ai cessé de me renseigner sur ce pays, pour pouvoir en parler, donner des nouvelles récentes sur les actualités biélorusses.

Aujourd'hui, j'ai pas trop la forme, mais ça, c'est ma vie... pour me changer les idées, je suis allé voir comment va la Biélorussie... et, comme d'habitude, ça va pas mieux...

Du à des violations des droits des travailleurs en Biélorussie, l'UE a décidé de stopper ses accords tarifaires avec le pays. Ce qui me dérange, ce n'est pas le fait de leur empêcher de bénéficier de ses accords, mais plutôt le fait que le pays ne cherche pas à stopper ces problèmes internes fondamentaux.

Mais dans tout ça, il y a une grande association mondialement reconnue qui commence à se reveiller, et à dire son inquiètement (qui d'ailleurs dépasse largement du simple statut d'inquiètement!). Amnesty International a publié hier sur son site, un article indiquant qu'ils avaient envoyé une missive au procureur général de Biélorussie pour montrer son mécontentement vis-à-vis de l'emprisonnement de notre ami Alexandre Kazouline, opposant au régime, emprionné illégalement selon Amnesty International. Je ne vous cache pas que je suis tout de même sidéré (mmh orthographe...) par le temps de mise en route de la prise de conscience internationale! Mais la satisfaction se fait ressentir malgré tout. Il faut aussi se rappeler que cet opposant au gouvernement avait été condamné à 5 ans de prison, pour cause de hooliganisme; ce qui pour nous Français, serait simplement pris comme une contre campagne, un débat d'idée, la presse aurait joué un rôle moteur pour que tout le monde comprenne les évênements... Mais ce pays est encore trop faible pour réussir tout cela seul, la population opposante a besoin de l'aide internationale, et je pense que nous, en tant qu'Européens, nous devrions posséder une place plus qu'importante dans ce processus de développement politique de ce pays.
Je sais que cette doctrine est fortement désapprouvée par beaucoup, nous connaissons tous l'engouement états-unien pour cette méthode... mais rappelons que c'est grâce à ces méthodes que nous avons pu vaincre le nazisme durant la seconde guerre mondiale (trop loin pour vous? pas pour moi!). Notre statut de pays envahit nécessitait une aide extérieure. Ici, les Biélorusses ne sont pas tous entendre, et la population faible, cest-à-dire les opposants, ne peut pas agir seule, du fait, bien réel, de sa forte faiblesse.

(Voilà, si vous n'aviez pas compris le dernier article sur Noël, c'était à ça que je pensais... réfléchir à des solutions pour les autres pays en difficultés, ceux qui ont besoin de nous! simplement penser à ces populations faibles représente déjà pour moi, un grand acte de générosité. Pour ce qui est des actions, je crois qu'il faut savoir être réaliste... même si parfois, la réalité nous dépasse, et que nous voudrions bien être tout puissant pour faire régner l'égalité, la liberté et la fraternité...)

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article